NICKEL ET CADMIUM
 
Le Nickel et le cadmium sont au cœur des préoccupations de clientes sensibles ou attentives à leur santé. Mais quels sont les dangers ? En trouve-t-on uniquement dans les bijoux fantaisie ? Quels sont les astuces pour s’en préserver ? Voici quelques points à aborder, pour mieux comprendre ces fameux métaux.
 
LE NICKEL
 
A QUOI SERT LE NICKEL ?
Le nickel est utilisé en alliage ou en plaquage, ainsi il va protéger l’acier de la corrosion (l’inox), améliorer la solidité de l’or (avant la législation, on produisait l’or gris avec le nickel aujourd’hui encore mais en y associant surtout du rhodium), mais aussi éviter la ternissure de l’argent ou du cuivre.
 
En résumé, c’est ce qui permet d’obtenir une surface argentée, bien brillante, durablement.
Seulement ce métal est LE métal le plus allergène pour la peau : on estime entre 10 et 20% les femmes sensibles au nickel (les hommes : 1 à 3%). Ainsi le 18 juillet 2000, l’Europe signe un arrêté interdisant la mise sur le marché de certains produits contenant du nickel, destinés à entrer en contact direct ou prolongé avec la peau tels que : boucle d’oreilles, colliers, bracelets, montre, boutons à rivets, fermeture à glissière ….
 
Attention à une nuance : la réglementation fixe le taux de libération du nickel de ces produits (il ne doit pas dépasser 0,5mg/cm2/semaine). Car le nickel n’est pas nocif en lui-même, c’est sa trop grande concentration dans le corps qui est gênante. Car oui, il est naturellement présent dans notre nourriture et donc dans le corps (cacao, harengs, huîtres, épinards, haricots verts, oignons, petits pois, tomates, etc.)
Ainsi dans un bijou, ce n’est pas la présence de nickel qui est problématique, c’est la formation de sels de nickel sous l’effet corrosif de notre transpiration (acidité de notre sueur).
 
LE NICKEL EST IL DANGEREUX ?
Non, il est même nécessaire à l’organisme mais à doses infimes. Par contre avec sa dégradation et une exposition prolongée, il peut provoquer des réactions allergiques très irritantes et parfois douloureuses : la peau en contact direct avec le nickel réagit sous forme d’éruption cutanée, portant le nom d’eczéma.
 
EN TROUVE-T-ON UNIQUEMENT DANS LES BIJOUX FANTAISIE ?
Non !
On diabolise la bijouterie fantaisie à force de mauvaise et incomplètes informations. A présent vous savez que même en bijouterie fine, le nickel est utilisé en alliage avec l’or et l’argent 925. Mais il est aussi présent dans l’habillement, les accessoires, les ustensiles de cuisine et même dans certains cosmétiques.
 
La législation est stricte en Europe, mais les normes varient selon les pays et certains vendeurs peu scrupuleux en abusent. Le nickel est moins coûteux que d’autres métaux, il offre de belles finitions, les nuances de transcription d’une langue à l’autre favorisent les mauvaises informations, la course à la rentabilité, etc… Tout ceci favorise un déni des réglementations et un risque pour le consommateur.
 
QUELS SONT LES ASTUCES POUR SE PRÉSERVER ?
La première vient du bon sens : éviter les chaînes de magasins « bijoux fantaisie » qui revendent des bijoux bas de gamme importés de Chine. Sachez que ce ne sont pas les usines chinoises qui sont responsables de la mauvaise qualité, mais bien des choix stratégiques du distributeur de bijoux qui cherche à tirer les meilleurs rapports de rentabilité au détriment de la qualité du consommateur.
 
La seconde est de se renseigner sur la provenance des apprêts : attaches de boucles d’oreilles, fermoirs, etc… Une fabrication européenne est plus fiable, même si cela implique un prix d’achat plus élevé.
Il est possible de tester les bijoux grâce à un révélateur de nickel qui doit être aussi utilisé par le vendeur de bijoux puisqu’il est tenu de faire des autocontrôles étant responsable de ce qu’il vend.
 
Il faut savoir que la durée de vie d’un apprêt fantaisie est limitée (les paramètres varient considérablement en fonction des personnes : acidité de la peau, utilisation de cosmétiques, entretien, etc.) Il est possible de choisir les apprêts plaqués or ou argent, mais là aussi choisissez bien : la norme française est ; avec la Suisse, la plus exigeante au monde, elle oblige un plaquage à 3 microns pour l’or et 10 microns pour l’argent, ce qui garantit une tenue d’au moins 10 ans. Seulement les revendeurs importent des USA ou de Chine des apprêts beaucoup moins chers avec seulement 1 micron d’or ou d’argent….
 
Ainsi ne gardez pas des bijoux qui vous provoquent des rougeurs, écoutez votre corps et optez pour le changement de l’attache du bijou ou pour la protection avec un vernis tel que ISOCLIP vendu en pharmacie ou sur internet.
 
LE CADMIUM
Le règlement européen interdit depuis décembre 2011, la présence de cadmium dans les bijoux et matières plastiques. Le cadmium est toxique à faible doses pour de nombreuses espèce animales et végétales. Une fois ingéré, il provoque des problèmes rénaux, entraîne l’augmentation de la tension et va jusqu’à se substituer au calcium des os.
 
Il est obtenu industriellement comme sous-produit de la métallurgie du zinc et on l’utilise comme revêtement anticorrosion, car à température ambiante, il s’oxyde très peu.
 
C’est principalement par succion que l’on s’intoxique et la législation tente de protéger les enfants qui portent facilement des bijoux à la bouche. En contact avec la peau, le cadmium n’est pas dangereux, car la peau, si elle est intacte, n’assimilera pas ce métal.
 
IL FAUT CHOISIR UN BIJOU EN FONCTION DE L’UTILISATION QUE L’ON SOUHAITE EN FAIRE :
– Un bijou que l’on va porter une fois, le temps d’une occasion : Le bas de gamme est fait pour ça. Ne pas s’attendre à autre chose qu’un bijou « jetable », à l’image d’un mouchoir à usage unique et ne pas y mettre le prix.
 
– Un bijou que l’on veut offrir ou garder quelques années pour porter régulièrement : Le moyen et haut de gamme avec des apprêts répondant aux normes européennes, sont les meilleurs choix. Ils nécessitent un budget plus élevé mais préservent la santé.
 
– Un bijou pour la vie, un cadeau prestigieux pour une démarche pleine de sens et d’émotions. La haute qualité ou le massif sont les plus adéquat dans ce cas-là.